Site internet de Halakha et de santé féminine de NishmatIn memory of Chaya Mirel bat R' Avraham

  • Hebrew
  • English
  • Espnaol
  • Francais
Menu

Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et pureté familiale

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont composés, comme leur nom l’indique, de deux éléments : l’obsession et la compulsion. De par leurs caractéristiques, les halakhot de pureté familiale peuvent devenir, chez les femmes présentant ces troubles, de réels défis. Dans la plupart de ces cas, la solution ne sera pas directement liée à la halakha. Idéalement, une figure halakhique fera partie du dialogue thérapeutique afin de donner le soutien nécessaire concernant les aspects halakhiques liés à ces troubles.

Une obsession est une situation où s’éveillent souvent, et de manière involontaire, des pensées, impulsions, images ou sensations physiques faisant surgir de nombreux doutes concernant soi-même. Cette obsession va fréquemment causer des anxiétés ou une détresse mentale. Bien qu’une obsession puisse se déclarer dans une grande variété de domaines, deux tiers des personnes faisant face à des TOC souffriront d’obsessions liées à un certain nombre de sujets récurrents :

  • Pollution : la peur que des personnes ou des objets situés à proximité soient sales ou pollués et puissent leur causer du mal.
  • Se blesser ou blesser des autres : pensées dérangeantes et intrusives sur la possibilité de s’automutiler ou de blesser une autre personne.
  • Sexualité : envies ou pensées dérangeantes et intrusives dans le domaine sexuel envers une personne pour qui le patient n’a pas d’attirance. Il peut aussi y avoir des dilemmes perturbants autour de la question de l’identité sexuelle, alors que la personne ne se pose pas de telles questions en réalité.
  • Pensées dérangeantes et intrusives concernant des sujets halakhiques, de émounah (foi) ou moraux. Par exemple : une préoccupation extrême (avec des répercussions problématiques sur le quotidien) autour de la cacherout ou du nettoyage de la maison avant Pessa’h, autour de sensations phyiques et continues concernant un besoin incessant d’aller aux toilettes, ou la sensation d’être sale et donc ne pas pouvoir prier, autour de la concentration nécessaire pour prier (inquiétude lancinante de ne pas s’être concentré comme il se doit pour le premier verset du Chéma ou la première bénédiction de la Amida). De manière similaire, chez les personnes atteintes de TOC, il est assez courant de retrouver une forme d’obsession compulsive autour des lois de pureté familiale : concernant des couleurs interdites, des sensations ayant une répercussion halakhique, les préparatifs à la tevilah, la manière de faire les vérifications internes, etc.

Compulsion

Une compulsion est un comportement, une pensée ou une action mentale dont la personne ressent le besoin en réaction à une obsession. Dans de nombreux cas, la personne essaye d’ignorer, repousser ou éliminer l’obsession et les doutes à l’aide de pensées ou actions alternatives répétitives, c’est-à-dire de manière compulsive. Le rôle des gestes compulsifs est donc de réduire ou éviter l’anxiété, l’événement ou le résultat qui pourrait se produire en conséquence de la pensée obsessive. Souvent, la compulsion inclut le besoin de demander une confirmation de la part de quelqu’un d’autre.

Les comportements compulsifs peuvent être, par exemple, un lavage des mains très fréquent, une vérification à à plusieurs reprises par soi-même de ce qui a été fait ou la demande répétée d’une approbation par autrui. Les « gestes » compulsifs peuvent être mentaux, tels qu’un décompte, une prière, une répétition mentale de certains mots. Il s’agira fréquemment d’un rituel que la personne s’est créé suivant des règles qui lui sont propres.

Dans le contexte de la pureté familiale, on rencontre des femmes qui font un plus grand nombre de vérifications internes que ce qui est requis, auront besoin de passer beaucoup plus de temps que nécessaire à faire leurs préparatifs avant leur mikveh, s’immergeront à nouveau après l’avoir déjà fait selon la halakha et contacteront de manière fréquente et répétitive une autorité halakhique pour répondre à leurs doutes.

Évitement

Les personnes souffrant de troubles obsessionnels compulsifs ont tendance à éviter de se trouver dans des situations qui pourraient potentiellement éveiller des pensées ou sensations obsessionnelles. Ce phénomène d’évitement peut s’étendre de plus en plus au fil du temps. Dans le cas d’une femme voulant respecter les lois de pureté familiale, cet évitement risque de se heurter à la halakha.

Tant la compulsion que l’évitement peuvent créer, dans certains cas, des difficultés majeures dans le comportement quotidien de la personne et nuire à la qualité de vie de cette personne ainsi que de ses proches.

Traitement des troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Environ 3 % de la population souffrent de troubles obsessionnels compulsifs. Dans les cas où les TOC ont des répercussions importantes sur la qualité de vie et le déroulement de la vie quotidienne, il est recommandé de consulter des professionnels spécialisés dans ce domaine. De nos jours, on assiste à une prise de conscience croissante des troubles obsessionnels compulsifs, pour lesquels différentes thérapies développées durant ces dernières décennies peuvent s’avérer une aide précieuse.

Il sera souvent question de thérapies brèves, dites comportementales et cognitives (TCC). Ce type de thérapie s’appuie sur une méthode d’intervention appelée « exposition et prévention ». C’est un processus progressif, élaboré avec la participation du patient, parfois mis en œuvre par le patient lui-même et parfois en présence du thérapeute, d’une personne aidant à faire les exercices ou d’une autre personne proche. Le but de l’exposition est de travailler sur l’évitement que le patient manifeste dans le domaine où se trouvent ses obsessions, tout en travaillant sur une rééducation en faisant disparaître la nécessité des comportements compulsifs dont le patient ressentait le besoin jusqu’à présent. Ces exercices, qui sont pratiqués de manière à la fois graduelle et régulière, aident la personne à réduire les difficultés mentales qui surgissent dans des situations de doute ainsi que le besoin de recourir à une action compulsive ou de demander l’aval d’une tierce personne pour parvenir à un répit mental temporaire.

Les thérapeutes utiliseront, selon les besoins spécifiques du patient, des interventions thérapeutiques supplémentaires telles que l’imagerie mentale. Un traitement médicamenteux sera parfois utilisé ponctuellement en plus de la thérapie.

De nombreuses études réalisées à travers le monde montrent que le pourcentage de réussite est élevé pour ce type de thérapie. Il existe en Israël des spécialistes qui peuvent aider les personnes faisant face à ces troubles à retrouver un quotidien serein, dans lequel elles peuvent vivre pleinement, libérées des contraintes de leur obsession.

Une simple demande faite au médecin traitant suffit pour recevoir une ordonnance permettant de bénéficier de ce traitement via les kouppot ‘holim en Israël. Il est également possible de s’adresser à un professionnel de manière indépendante. Les Yoatzot Halakha seront heureuses de vous aider à trouver un thérapeute.

Dans certains cas, une personne souffrant de troubles obsessionnels compulsifs pourra être reconnue par le Bitoua’h Leoumi en Israël.

Vivre avec des troubles obsessionnel compulsifs dans le domaine de la pureté familiale

Certaines femmes font face à des troubles obsessionnels compulsifs dans divers domaines du quotidien, et chez d’autres, cela ne se révèle que dans le cadre de la pureté familiale, totalement ou en partie. Quelque soit le domaine, ces troubles peuvent avoir des répercussions sur l’entourage proche de la femme. Lorsqu’il est question de troubles obsessionnels compulsifs dans le domaine des lois de pureté familiale les répercussions toucherons souvent, de part la nature même de ce domaine, non seulement la femme elle-même mais aussi sur son couple.

Il est important de savoir que dans les cas de troubles obsessionnels compulsifs, les doutes exprimés par la femme n’ont généralement pas de fondement halakhique mais proviennent de difficultés émotionnelles. Ainsi, si vous vous êtes reconnue dans cette description ou si vous avez rencontré une personne qui selon vous souffre de TOC, il est très important de consulter un professionnel ou de diriger cette personne vers un professionnel.

Les Yoatzot Halakha seront heureuses de vous accompagner au niveau halakhique

Que le traitement se fasse avec une thérapeute connaissant ou venant du public religieux, avec qui la femme se sent à l’aise pour expliquer les aspect intimes et qui pourra comprendre la base halakhique derrière ses doutes, ou que le thérapeute soit un homme et/ou une personne n’ayant pas les connaissances de l’aspect religieux, le fait d’avoir une personne vers qui se tourner pour ce qui relève de la halakha durant le traitement est très utile. Une telle personne pourra donner des conseils au niveau halakhique qui prennent en compte la situation émotionnelle et pourra ainsi aussi favoriser l’efficacité du traitement.

Les Yoatzot Halakha seront heureuses de collaborer avec la femme et son thérapeute afin de construire la structure nécessaire pour soutenir la femme d’un point de vue halakhique en ce qui concerne la pureté familiale, pendant le traitement et après.

Nous esperont que cette collaboration permettra de soulager les doutes halakhiques et personnels, et d’élargir de manière graduelle le sentiment de bien-être intérieur et la capacité à observer cette mitsva avec joie et sérénité.

 

 

Cet article a été rédigé pour le site en hébreu des Yoatzot Halakha, avec la contribution de Mme Ayala Angel, et traduit en français. L’article original se trouve ici :

https://www.yoatzot.org/hebrew/womens-health-and-halacha/%d7%98%d7%95%d7%a8%d7%93%d7%a0%d7%95%d7%aa-%d7%9b%d7%a4%d7%99%d7%99%d7%aa%d7%99%d7%aa-ocd-%d7%95%d7%98%d7%94%d7%a8%d7%aa-%d7%94%d7%9e%d7%a9%d7%a4%d7%97%d7%94/

 

Pour les usagers de filtres internet : Ce site traite de sujets sensibles que certains services filtrent sans indication visuelle. Une page apparaissant comme étant 100% complète pourrait manquer des informations halakhiques ou médicales critiques. Afin d’être certaine de voir tout le contenu de la page, veuillez indiquer à votre service de ne pas filtrer toutes page sous le titre yoatzot.org.
Toute information de santé ou relative à la santé émanant du site internet de Nishmat pour la Santé Féminine et la Halakha est destinée à être indicative et ne doit pas être utilisée comme substitut à une consultation chez votre  professionnel de la santé. Les avis exprimés ont pour but de donner une base de données afin de permettre aux individuels de pouvoir discuter de leur condition médicale avec leur médecin et ne sont pas à prendre comme recommandations individuelles. Bien que tous les efforts soient déployés afin que tout le matériel contenu sur le site internet de Nishmat pour la Santé Féminine et la Halakha soit exact et à jour, celui-ci est présent pour la commodité de l’utilisateur et se saurait être considéré comme officiel. Toute recommandation médicale doit être obtenue par le biais d’un professionnel de la santé reconnu.