Site internet de Halakha et de santé féminine de NishmatIn memory of Chaya Mirel bat R' Avraham

  • Hebrew
  • English
  • Espnaol
  • Francais
Menu

Ticha Be’Av et la pureté familiale

Ticha Be’Av et la pureté familiale

Cette année, le jeûne de Ticha Be’Av aura lieu du lundi 31 juillet au coucher du soleil au mardi 1er août à la nuit.

 

Petit rappel halakhique :

 

Mikveh et Ticha Be’Av

 

Ticha Be’Av est l’une deux nuits de l’année juive où il est interdit d’aller au mikveh[1].

En conséquence, ceux-ci sont fermés ce soir-là et n’ouvriront qu’à l’issue du jeûne.

Si le mikveh d’une femme tombe le soir de Ticha Be’Av, il sera donc repoussé d’un soir. Il faudra prendre en compte que puisque les femmes dont le soir du mikveh est à l’issue de Ticha Be’Av y seront aussi, il risque d’y avoir plus de monde que d’habitude. De plus, il est bon de vérifier avec son mikveh si les horaires sont les mêmes que pour tous les soirs où s’il y a un changement.

Par ailleurs, il est permis de commencer les préparatifs basiques au mikveh ne nécessitant pas de se laver (cosmétiques, ongles, etc.) avant la fin du jeûne.

 

Vie conjugale à Ticha Be’Av

 

De même, si un couple est en période permise, il est non seulement interdit d’avoir des relations conjugales durant Ticha Be’Av[2], mais il est interdit également de dormir ensemble dans le même lit, comme durant la période de Niddah[3]. Durant le jour, il serait permis de se toucher[4], bien que certains sont plus stricts et l’interdisent[5].

 

Hefsek Taharah à Ticha BeAv

 

Malgré l’interdit de se laver à Ticha Be’Av, il est permis de laver ce qui est nécessaire afin de pouvoir effectuer un Hefsek Taharah[6].

 

Jeûner à Ticha BeAv

 

Une femme qui se trouve dans un cas particulier à Ticha Be’Av (enceinte, allaitante, malade…) devra consulter son rabbin au plus tôt afin de voir si son cas lui permet une dispense du jeûne ou non, elle pourra alors recevoir une dérogation afin de pouvoir boire et / ou manger.

 

 

Puisse la prophétie de Zacharie se réaliser en nos temps :

« Le jeûne du quatrième mois et le jeûne du cinquième, le jeûne du septième et le jeûne du dixième mois seront changés pour la maison de Juda en joie et en allégresse et en fêtes. »

 

 

 

[1] Ch. Aroukh OH 554,8

[2] Ch. Aroukh OH 554,1

[3] Ch. Aroukh OH 554,18

[4] Michna Broura, OH 554, 37 selon le Maguen Avraham ; Kaf Hakhayim, id. 85 ; Arokh HaChoulkhan, ad loc. Il est à noter que le Ta”z (OH 615, 1) permet même un contact physique la nuit, tant que ce dernier n’a pas de connotation sexuelle.

[5] Kitzour Ch. Aroukh 124,12.

[6] Ta”z sur Ch. Aroukh Y.D. 381, 2

 

Pour les usagers de filtres internet : Ce site traite de sujets sensibles que certains services filtrent sans indication visuelle. Une page apparaissant comme étant 100% complète pourrait manquer des informations halakhiques ou médicales critiques. Afin d’être certaine de voir tout le contenu de la page, veuillez indiquer à votre service de ne pas filtrer toutes page sous le titre yoatzot.org.
Toute information de santé ou relative à la santé émanant du site internet de Nishmat pour la Santé Féminine et la Halakha est destinée à être indicative et ne doit pas être utilisée comme substitut à une consultation chez votre  professionnel de la santé. Les avis exprimés ont pour but de donner une base de données afin de permettre aux individuels de pouvoir discuter de leur condition médicale avec leur médecin et ne sont pas à prendre comme recommandations individuelles. Bien que tous les efforts soient déployés afin que tout le matériel contenu sur le site internet de Nishmat pour la Santé Féminine et la Halakha soit exact et à jour, celui-ci est présent pour la commodité de l’utilisateur et se saurait être considéré comme officiel. Toute recommandation médicale doit être obtenue par le biais d’un professionnel de la santé reconnu.