Site internet de Halakha et de santé féminine de NishmatIn memory of Chaya Mirel bat R' Avraham

  • Hebrew
  • English
  • Espnaol
  • Francais
Menu
Quelques pensées avec le retour à la normale

Quelques pensées avec le retour à la normale

En Israël la vie a presque repris son cours d’avant le coronavirus, et même en France le futur paraît positif.

Parmi les règles sanitaires qui s’allègent sont inclues celles ayant trait au mikveh. Notre petit mikveh local, par exemple, a déjà reçu les instructions que nous pouvons offrir aux femmes le choix de se préparer sur place, et c’est avec une certaine émotion que nous avons pu ressortir le nécessaire dans les salles de préparation.

Avec ce retour à la normale, je réfléchis aux choses que nous avons fait différemment durant plus d’un an et lesquelles d’entre elles il serait bon de conserver.

Vivant dans un petit mochav, notre mikveh local est petit, intime et facile à entretenir. Avec cela, il est clair que le niveau d’hygiène que nous avons eu à maintenir est devenu une habitude que je ne suis pas près d’arrêter, pour le bien être de toutes.

Toujours dû à la taille de notre mikveh, prendre rendez vous pour venir était déjà en place avant la pandémie. Pour beaucoup de mes amies citadines, une fois l’habitude prise, elles ont souvent apprécié le fait de savoir qu’elles n’auront pas à subir une longue attente et rencontrer trop de monde ce soir-là.

De nombreuses femmes m’ont aussi dit avoir été soulagées de ne plus avoir à être examinées par la balanit avant de rentrer dans l’eau. Là aussi, notre mikveh donne depuis plusieurs années le choix aux femmes entre faire le iyoun (vérification qu’il n’y a plus de ‘hatsitsot et que tout est prêt pour la tevila) seules dans la salle de préparation ou de demander notre aide pour ce dont elles ont besoin. Pour nous, rien ne change, mais peut être que ceci pourrait être une option à garder en tête dans d’autres mikvaot.

Toujours en rapport avec le besoin de discrétion pour certaines femmes, il est possible de permettre de rentrer dans le bassin juste avant que la balanit ne rentre, et qu’elle quitte la salle avant que la femme ne remonte les marches pour sortir de l’eau. La femme pourra voir la balanit (et même lui serrer la main) une fois habillée.

Et vous, y a-t-il quelque chose que vous aimeriez garder ? Parlez-en à votre mikveh local. Si assez de femmes demandent (gentiment il va de soi) de garder ou changer certaines habitudes, peut être que cela sera possible et aidera encore plus de femmes a ce que cette soirée soit vraiment celle où elle se sent reine !

 

 

 

Photo by Jared Rice on Unsplash

 

Pour les usagers de filtres internet : Ce site traite de sujets sensibles que certains services filtrent sans indication visuelle. Une page apparaissant comme étant 100% complète pourrait manquer des informations halakhiques ou médicales critiques. Afin d’être certaine de voir tout le contenu de la page, veuillez indiquer à votre service de ne pas filtrer toutes page sous le titre yoatzot.org.
Toute information de santé ou relative à la santé émanant du site internet de Nishmat pour la Santé Féminine et la Halakha est destinée à être indicative et ne doit pas être utilisée comme substitut à une consultation chez votre  professionnel de la santé. Les avis exprimés ont pour but de donner une base de données afin de permettre aux individuels de pouvoir discuter de leur condition médicale avec leur médecin et ne sont pas à prendre comme recommandations individuelles. Bien que tous les efforts soient déployés afin que tout le matériel contenu sur le site internet de Nishmat pour la Santé Féminine et la Halakha soit exact et à jour, celui-ci est présent pour la commodité de l’utilisateur et se saurait être considéré comme officiel. Toute recommandation médicale doit être obtenue par le biais d’un professionnel de la santé reconnu.